Download in HD

This is England

Film de Shane Meadows Policier et drame 1 h 41 min 27 avril 2007

Shaun, jeune anglais dont le père est décédé durant le conflit des Malouines, se sent seul. Il rencontre alors une bande de skinheads plus âgés qui vont le prendre sous leur aile. Mais à cette époque de forte contestation et de nationalisme, Shaun va être mêlé à des hommes peu recommandables...

This is england est un chouette film social. Ce qui le démarque des productions du même genre, c'est le fait de traiter ça avec légèreté et humour. La trame est simple et évite ainsi le misérabilisme habituel.

C'est donc au travers des yeux d'un jeune garçon en quête d'un père que nous allons pouvoir assister à la vie des petites gens. Déjà Shane Meadows s'intéresse à un groupe social souvent pointé du doigt car incompris. Je parle des Skinhead que l'on a trop souvent, malheureusement, tendance à dénigrer et à assimiler à des groupements nazi. Bien sûr la jonction existe. Mais elle n'est pas systématique. Le jeune héro va rencontrer ces deux groupes. Le premier, liberal, insouciant, est une ôde à la joie de vivre : on s'amuse on se fait des blagues. Le second est plutôt une ode à la haine, à la mort, à la destruction. Shaun, le garçon, va donc se mêler aux deux extrêmes et découvrir ainsi les bons et mauvais côtés de la vie et surtout accepter la mort de son père tant au point de vue symbolique que de son deuil jamais accompli. Car grandir, c'est aussi apprendre à se défaire de la voix du père, se rendre compte aussi qu'il est un être normal et non pas surhumain. Ainsi Shaun s'aperçoit des faiblesses de toutes les figures paternelles qu'il adopte. Pour, on suppose, se construire sa propre voix, probablement plus tôt qu'il n'aurait fallu.

Le scénario doit son efficacité à sa simplicité. Avec peu de choses, peu de situations, Shane Meadows arrive à en dire beaucoup. Il y a d'ailleurs de nombreux passages ressemblant plus à une mise en image de la musique ou encore à quelques moments de vie qu'à une véritable prétention narrative. La force vient de la contemplation assumée d'une vie qui apprend, qui évolue, qui se construit. Shane se met à distance de son sujet mais n'oublie pas d'amener son point de vue sans pour autant étouffer le spectateur.

Techniquement, Meadow choisit le visuel d'un documentaire de l'époque. La reconstituion est très soignée et la BO choisie participe beaucoup à cet effet. Je ne suis pourtant pas fan en général de ces moments de suspension où on lance une musique cool sur des images vivantes, mais ici ça marche. Peut être parce que les choix musicaux restent sobres et efficaces, que le réalisateur ne tombe pas dans la facilité de choisir un tube branché. Peut être aussi tout simplement parce que ça marche mieux dans le cadre d'un film social que d'un film romantique et que surtout ces images ne tombent jamais dans le misérabilisme. Car souvent ces moments clipesques représentent des gens extrêmement malheureux ou extrêmement heureux. Shane opte pour le second choix malgré la tristesse du propos créant ainsi un certain décalage, une certaine insouciance, rappelant celle d'un enfant.

Bref, This is England est un film simple mais efficace. J'ai hâte de découvrir les deux séries issues du film (this is england '86 et this is england '88 si je ne me trompe). A voir.

streaming film complet