Download in HD

Cannibal Holocaust

Film de Ruggero Deodato Aventure et Épouvante-horreur 1 h 35 min 7 février 1980

Une équipe de journalistes composée de trois hommes et une femme se rend dans la jungle amazonienne à la recherche de vrais cannibales.

https://www.youtube.com/watch?v=kf1Vt6r-sj8

J'ai vu Cannibal Holocaust beaucoup trop jeune. Choqué par ce que je venais de voir, n'ayant pas compris, j'ai tenté d'oublier tant bien que mal ce film, le considérant comme une zone d'ombre cinématographique à ne plus approcher. Des années sont passées, le nombre de films d'horreur vus a probablement triplé, et me voilà devant ce film culte pour une réconciliation.

Cannibal Holocaust, c'est le vilain petit canard du cinéma, le genre de film qui divise tant de cinéphiles. Je ne vais pas le répéter, tout le monde sait comment le film a été reçu à sa sortie. Entre les meurtres d'animaux bien réels et la violence extrême présents dans le film, pas étonnant qu'il fut boudé, censuré, interdit.

Le sujet central du film n'est pas un groupe de journalistes se faisant massacrer dans la jungle. Non, le sujet c'est le film qu'ils laissent derrière eux (pour ceux qui ne savent pas, une partie du film est en found footage, nous montrant les images amateurs à titre posthume). Ces bobines de film vont voyager, rentrer chez elles aux États-Unis et soulever des questions sur des sujets comme le sensationnalisme, l'impérialisme, le voyeurisme, mais plus globalement sur l'impact des images.

Car oui, Cannibal Holocaust est avant tout une critique virulente. Il y a quelque chose de plus profond derrière cette violence. On y voit des journalistes prêts à tout pour diffuser les images rapportées de l'Enfer Vert, uniquement pour le prestige. Elles ne nous apprennent strictement rien, mais ces personnes les considèrent comme extraordinaires. En nous exposant ces images, le réalisateur nous montre que nous - spectateurs - sommes aussi désireux que ces journalistes de voir cette violence. La violence pour la violence, pour le plaisir, pour le simple fait de ressentir quelque chose qui sort du quotidien. En effet, il n'y a aucune raison valable à toute la violence du film, c'est du pur divertissement. D'où ce thème musical si beau que l'on entend.

Selon chacun, on retiendra des choses différentes sur ce film qui sera toujours matière à débat. Cannibal Holocaust est pour moi un film montrant l'absurdité de l'Homme avide d'images sensationnelles. Malgré les moyens utilisés, c'est une belle réflexion sur le rapport qu'entretient le spectateur avec la violence.

Cette pensée est sublimée par l'ultime réplique du film : "I wonder who the real cannibals are ?" ...

streaming film complet