Download in HD

Young Guns

Film de Christopher Cain Western 1 h 47 min 10 août 1988

Dans les années 1870, la guerre du comté de Lincoln éclate au Nouveau-Mexique et scelle la légende de William H. Bonney, surnommé Billy the Kid.

Capable d'aimer n'importe quel genre de cinéma, certains ont tout de même ma préférence, le Western en fait partie. Et les films de bande également. Autant dire qu'aux environs de mes quatorze ans, Young Guns était fait pour moi.

En remontant aux origines d'un mythe, l'une des légendes de l'ouest américain, Billy le Kid, le film prend quelques libertés avec d'autres versions de l'histoire des débuts du jeune outlaw. Notamment sur la personnalité de son mentor, John Tunstall, incarné ici par L'expérimenté Terence Stamp. Ainsi qu'à propos de sa relation avec Pat Garrett, à peine, et mal évoquée.

Néanmoins, historiquement, le scandale de la filière de Santa Fé à bel et bien existé. Et des régulateurs furent bien employés pour retrouver certains hommes et maintenir la paix entre les différentes factions (contexte beaucoup plus compliqué que celui décrit dans le film) . Rien ne certifie que le Kid en fît parti mais rien ne le contredit non plus.

Donc notre histoire est simple, un gamin paumé est recueilli par un éleveur pour en joindre d'autres. L'accord est simple, contre logement, argent, et éducation, ils suivent les règles et travaillent pour Tunstall. Ce dernier, nouveau venu, dérange ses concurrents, les autres éleveurs, qui organisent bientôt son assassinat. Ses jeunes protégés réclament justice mais la corruption est partout. Ils décident donc d'agir seuls et deviennent des hors-la-loi... Traqués de tout part, shériffs locaux, Pat Garrett - mercenarisé par la filière de Santa Fé, jusqu'à la cavalerie, nos garçons veulent en finir...

Belle brochette que les jeunes membres et certains "fils de" apparaissants à l'affiche de ce western, qui se voudrait plus moderne qu'il n'est en réalité. Les frères Charlie Sheen et Emilio Estevez, Kiefer Sutherland, Dermot Mulroney, Lou Diamond Phillips sont tous assez bon dans des rôles archetypaux (le rebelle, le poète, l'indien mystique, le bagar... Je veux dire le pugiliste...). Entourés par Terry O'Quinn, Jack Palance et Terence Stamp pour l'expérience, ils font leurs armes avec brio (avec qui ?). L'interaction entre eux est parfaite, on croit vraiment à leur amitié.

Une mise en scène somme toute très classique (exceptions faites des filtres encore peu utilisés pour l'époque et de ralentis assez mal placés) aurait pu plomber le rythme mais relevée par l'énergie des acteurs et le choix de privilégier l'action à la parlotte, l'écueil est évité.

Évidemment, le film est loin d'être parfait. Si la base de l'histoire est solide, celle-ci n'est rien de plus qu'une histoire de vengeance dont William Boney est le détail sympa mais pas indispensable non plus. La tentative d'installer un souffle épique à tout cela se ressent bien mais échoue, se contentant finalement de donner un peu plus de corps à certaines scènes.

Se montrant sans doute un peu trop ambitieux pour ses moyens, Young Guns reste un western de l'ère moderne plutôt réussi grâce notamment à sa pléiade d'acteurs débutants dont l'enthousiasme emporte tout sur son passage.

Qui sème le vent... Récolte la tempête !

streaming film complet