Download in HD

Terreur dans le Shanghai Express

Film de Eugenio Martin Épouvante-Horreur, policier et fantastique 1 h 27 min 30 septembre 1972

1903. Un paleontologue anglais découvre au Tibet le fossile d'un hominien vieux de deux millions d'années. Il décide de la ramener à Moscou en empruntant le Transsibérien. Revenu a la vie, l'hominien multiplie les assassinats dans le train.

TERREUR DANS LE SHANGHAÏ EXPRESS (Pánico en el Transiberiano) Eugenio Martín, Espagne / Royaume-Uni, 1973, 1h24, 28 mai 1975. Christopher Lee (Docteur Saxton), Peter Cushing (Docteur Wells), Telly Savalas (Kazan), Julio Peña (Inspecteur Mirov), Alberto de Mendoza ( le Père Pujardov), Silvia Tortosa (Comtesse Petrovska), George Rigaud (le Comte), Helga Liné (Natasha)… La quasi-totalité du film se déroule dans un train, le transsibérien, qui relie Shanghaï à Moscou, ce qui explique les différences de nomination de ce train selon les pays où le film est sorti. Il s’agit d’une nième variation sur le thème de la nouvelle de John W. Campbell (1938) qui inspira, notamment, Christian Nyby et Howard Hawks pour La chose d’un autre monde, et John Carpenter pour The Thing. Terreur dans le Shanghaï express est loin d’être un chef d’œuvre, ni même un « grand film », mais c’est un excellent film de genre, un régal. D’abord parce que le film est complètement foutraque et mélange allègrement les genres : horreur, fantastique, policier style Agatha Christie, aventure…. Ensuite parce que le rythme ne faiblit pas une minute et que le scénario est fertile en rebondissements inattendus : je serai curieux de savoir, par exemple, combien de spectateurs ont compris, avant que la suite de l’histoire ne le permette, comment un hominien vieux de deux millions d’années peut être capable de crocheter une serrure comme un cambrioleur chevroné ? Enfin, et last but not least, parce que le film permet de retrouver le duo Peter Cushing / Christopher Lee, plus british que jamais, ce qui nous vaut quelques dialogues savoureux dont un passage qui devrait devenir « culte ». Quand le détective du train fait savoir à nos deux compères, qu’après tout, le « monstre » que l’on cherche pourrait bien être l’un d’eux, Cushing répond imperturbable « Des monstres, nous ? Nous sommes anglais voyons ! » (What if one of you is the monster ? Monster ? We are British there !). Un régal vous dis-je ! (Le film est disponible en VOD sur Shadowz dans une copie convenable)

streaming film complet