Download in HD

Sous le ciel de Paris

Film de Julien Duvivier Drame 1 h 54 min 29 mars 1951

Avec Brigitte Auber, Jean Brochard, René Blancard

Sous le ciel de Paris, durant une journée, nous assistons aux grands et petits évènements qui se produisent dans la vie de quelques personnes dont les destins vont interférer. Ainsi, une pauvre vieille demoiselle, après avoir cherché, en vain, toute la journée de quoi nourrir ses chats, reçoit la...

Ce film est une pépite, messieurs-dames ! Je me replonge depuis quelques temps déjà dans l'œuvre de ce Monsieur Duvivier, et je suis ébahi à chaque nouveau film que je découvre.

C'est l'histoire de plusieurs personnages dans ce magnifique Paris, le temps d'une journée, dont nous allons suivre les destins qui s'entrecroiseront au fur et à mesure du film. Les scénaristes (dont Duvivier lui-même qui écrivait tous ses films quasiment) nous offrent une galerie de personnages archétypaux. Je n'ai pas dit, cliché, attention, non, ces personnages sont des modèles universels, nous avons :

- La jeune et jolie provinciale qui débarque à Paname, et quel émerveillement pour elle ! - L'ouvrier en grève avec ses camarades dans leur usine alors qu'il doit fêter son anniversaire de mariage avec toute sa famille. - La vieille demoiselle aux chats qui vit dans le dénuement total qui va parcourir Paris toute cette journée pour trouver un peu d'argent afin de leur acheter du lait. - L'étudiant en médecine qui va passer son examen d'internat qu'il a déjà raté 2 ou 3 fois. - La fille d'un maraîcher qui, pour ne pas se faire gronder à cause de son mauvais livret, va s'échapper avec un camarade dans un voyage imaginaire dans un Paris fait de jungles et de continents inexplorés. - Un sculpteur aux tendances psychopathes, qui va tenter de résister à ses envies meurtrières.

Voilà le portrait du film enfin dressé, enfin presque, parce qu'il y a un autre personnage qui s'invite dans cette comédie humaine, c'est le Destin. Le Destin auquel François Périer prête sa voix et sa magnifique diction et auquel Henri Jeanson prête sa poésie si belle et si légère. (Il y a du Prévert en Jeanson). Ce Destin, qui va faire tourner sa roue tout au long du film, donne une tournure totalement originale, cela permet une narration inventive (ahahah la Nouvelle Vague n'a rien de révolutionnaire en fait ahahaha ils me font marrer avec leur Nouvelle Vague, ça c'était le 1/4 d'heure polémique).

Et au niveau de la réalisation, le Grand Duvivier est au niveau (je n'en doutais pas). Il se permet des astuces et des effets assez bluffants avec des scènes marquantes et des plans sublimes (notamment cette scène de la séance photo des mannequins au Trocadéro avec ces magnifiques fontaines et la Dame de Fer en arrière plan, croyez-moi ça en jette ! http://www.parisfaitsoncinema.com/cache/media/2014/02/ciel-paris-590x416-590x416/cr,640,450-14113f.jpg et une scène d'opération à cœur ouvert saisissante de réalisme) Il maîtrise parfaitement le récit, ce qui est plutôt balèze pour ce qu'on va appeler un film choral. Les acteurs sont bons et crédibles dans leur rôle, avec une palme spéciale pour la petite fille qui s'échappe une journée pour ne pas se faire corriger, elle a une sacrée bouille et son comparse, un vrai titi parisien comme il n'en existe plus. (je regrette seulement de ne pas voir un poids-lourd dans ce film, juste pour le plaisir).

Il y aussi le côté nostalgique de ce qu'a été Paris, des gens pêchaient dans la Seine et y piquaient une tête !!! Merde ! Aujourd'hui, on fait ça, on en ressort avec des écailles et trois bras ! Et puis, le film montre Paris quand il avait encore un peuple qui le constituait, aujourd'hui il est rempli d'individus éclatés, épars, isolés, bigarrés, le collectif n'a plus de sens.

Et bien sûr, cerise sur le gâteau, pour parachever le chef d'œuvre, il y a la fameuse chanson (ici chantée par la grande Piaf https://www.youtube.com/watch?v=GKEzDfFiRBs) (punaise en déambulant sur YT j'ai assisté à un massacre de cette Zaz de merde ! Je vous épargne le lien YT), chanson devenue mythique, ce qui rend le film encore plus grand.

Oui, ce film est un grand film, déjà de part son ambition (rien que l'ouverture du film, avec ce plan de Paris vu du ciel, je ne sais pas si c'est réel ou des maquettes, parce qu'on y voit aucun mouvement, personne, pas même une voiture rouler, mais c'est hallucinant tellement c'est beau !). Et aussi, parce que ce film, finalement c'est la vie, montrée de très belle façon (l'amour, la mort, l'espoir, le drame, le tragique, le rire, les larmes, le social, bref il y a tout dans ce film).

streaming film complet