Download in HD

L'Âge de glace 3 : Le Temps des dinosaures

Long-métrage d'animation de Carlos Saldanha et Mike Thurmeier Animation, aventure et comédie 1 h 34 min 26 juin 2009

Quand Sid tente d'adopter trois petits oeufs de dinosaure, il est kidnappé par leur mère. Ses amis doivent explorer un monde perdu pour retrouver leur ami.

Il est rare qu’une franchise continue sans nous faire connaître l’essoufflement ou le manque d'imagination des scénaristes et pourtant, certains y arrivent et cette série de films d’animation en fait partie. Réalisateur des deux premiers, Carlos Saldanha parvient encore à conquérir son public avec un troisième film mettant en contexte nos héros givrés dans des nouvelles aventures, aussi folles et cocasses que celles des deux autres productions.

Cette fois-ci, le cinéaste fait référence au roman fantastique du Voyage au centre de la Terre de Jules Verne, nous faisant bien croire qu’un autre monde cohabitait avec celui du valeureux mammouth Manny, du paresseux maladroit Sid et du brave tigre Diego. Des cinéphiles ont reproché que ça manquant d’inventivité ou de passion dans le scénario du second film. Peut-être mais je ne pense pas qu’on puisse dire autant pour ce troisième opus osé, avec un scénario limite invraisemblable mais très prenant, celui de la rencontre entre le monde des mammouths et sa compagnie animalière et celui des monstrueux dinosaures. Je trouve l’idée scénaristique excellente, cela ouvre à des situations fortes récréatives et à une série de gags inconcevables.

C’est ce que le réalisateur a tenté de faire et on peut dire que c’est mission accomplie. Les gags, se produisant à un rythme bien réglé, sont aussi efficaces que ceux d'un spectacle humoristiques ou ceux d'un cirque. Même si on pense connaître les protagonistes aventuriers, on a une sorte d'impression de les redécouvrir. Manny est tombé amoureux d’Ellie et attend un enfant, Diego perd ses instincts de chasseur et Sid veut absolument avoir des enfants. Une réunion de personnages fort atypiques, où chaque membre joue un rôle essentiel pour alimenter ce long-métrage d’un humour engageant, y compris les deux crétins d’opossums, la sympathique Ellie et Buck, une belette excentrique, borgne et incroyablement casse-cou.

Rien qu’avec eux, on est déjà embarqué dans un festival de scènes d’action ingénieuses, de bêtises étonnantes et d’épisodes d’émotion magiques et enchanteurs. Tout est fusé pour nous transporter littéralement dans un parcours où la monotonie et la platitude n'existent pas pendant le visionnage. Et bien sûr, ce serait inacceptable que le petit et incorrigible écureuil Scrat ne fasse pas partie de l’aventure. Toujours aussi con, inconscient de ce qu’il fait et excessivement obstiné par son gland.

Ses mésaventures sont aussi efficients que celles des autres films. En plus, le cinéaste intensifie à notre stupéfaction les bêtises de ce dernier avec la présence d’une charmante Scratina. Là ! C’est trop ! Je ne pouvais qu’être plié de rire. Dès qu’on la voit au début du film, on se sent déjà conquis par le long-métrage car on sait tous que la stupidité effarante de Scrat nous conduirait à des situations totalement poilantes. Je n’arrive même pas à savoir lesquels des gags me font le plus rigoler, ceux de nos héros givrés ou ceux de Scrat et de sa bien-aimée et tendre Scratina.

Surtout que l’évolution de ces deux groupes de personnages est toujours aussi bien construire, sans rien casser de la progression logique des événements. La production n’est certes pas parfaite mais le divertissement est largement garanti, avec l’amélioration visible de l’animation en 3D qui donne beaucoup de fraîcheur à cette franchise et des magnifiques images du monde souterrain, très bien dessiné pour le considérer comme un terrain hostile et sauvage, avec un bon lot de dinosaures à découvrir pour leur gentillesse ou leur méchanceté. Que demander de plus ?

Poule mouillée !

streaming film complet