Download in HD

Avant toi

Film de Thea Sharrock Drame 1 h 50 min 2 juin 2016

Avec Emilia Clarke, Sam Claflin, Charles Dance

Une charmante petite ville de l'Angleterre rurale. Si elle est originale et artiste dans l'âme, Louisa "Lou" Clark, 26 ans, n'a aucune ambition particulière. Elle se contente d'enchaîner les boulots pour permettre à ses proches de joindre les deux bouts. Jeune et riche banquier, Will Traynor...

C'est fou comme une perruque peut vous changer complètement une personne. Emilia Clarke en Daenerys Targaryen dans Game of Thrones soit Emilia Clarke en blonde soit en véritable bombe sexuelle devant laquelle on se contente de baver tellement celle-ci nous parait inaccessible. Emilia Clarke en petite brune parait beaucoup accessible, d'autant plus qu'elle porte des habits pour le moins colorés, en girl-next-door très mignonne qu'on aimerait bien avoir comme petite amie... En fait, si j'ai regardé ce film c'est surtout pour elle, enfin uniquement pour elle...

Bien que le fait qu'on ait l'impression de faire un autre coucou à GOT (Charles Dance !!!), un coucou à Downton Abbey (Brendan Coyle !!!) et un autre à Doctor Who (Jenna Coleman !!!) rajoute un soupçon d'intérêt à ce beau petit package.

Ben oui parce qu'il ne faut pas s'attendre à un film d'un grand réalisme sur l'handicap

en fait seule la fin détonne

mais plutôt à un truc glamour, qui se regarde sans déplaisir, pas vraiment dans le drame difficile donc, parce que Sam Claflin est beau gosse, parce que son personnage est hyper-riche et parce que d'aspect ça reste propret, il y a pas un poil qui dépasse.

Pourquoi après tout ??? Tous les films sur les handicapés ne sont pas obligés de virer dans le réalisme le plus pur. Mais reste que c'est tellement dans cette optique plaisante, pour un sujet qui est loin de l'être, que ça en devient vite superficiel, ça se maintient toujours à la surface du point de vue psychologique. Le protagoniste passe du personnage le plus insupportable à sympa en un clin d’œil, pas d'évolution subtile. Même reproche pour l'héroïne qui fait cela elle par a-coup. On ne fermera pas les yeux sur les beaux sentiments bien dégoulinants. Ça passe sans marquer, sans être inattendu.

Enfin là encore si on excepte la fin, dérangeante et pour le coup vraiment inattendue, qui pousse à se poser des questions profondes sur nos rapports à la vie et à la mort.

Avec beaucoup de subtilité, de sobriété, ça aurait pu donner quelque chose de très bon, voire même de très très bon, je me contenterais de 110 minutes qui passent vite (on peut pas dire le contraire !!!),

de la fin,

et du changement de couleur de cheveux.

streaming film complet