Download in HD

Sherlock Holmes à New York

Téléfilm de Boris Sagal Policier 1 h 39 min 18 octobre 1976

Avec Roger Moore, John Huston, Patrick Macnee

Le démoniaque professeur Moriarty a juré la perte de Sherlock Holmes. Complotant un crime menaçant la paix mondiale, il oblige notre brillant détective à franchir l’Atlantique. Une enquête périlleuse et un affrontement sans pitié pour le plus célèbre des détectives...

Avouez que Roger Moore, John Huston et Charlotte Rampling dans un Sherlock Holmes se déroulant à New York, ça vend un peu du rêve sur le papier, non ? Eh bien, promesses non tenues pour ce décevant téléfilm de 1976 mettant en scène une enquête évidemment inventée, le célèbre détective consultant n'ayant jamais mis les pieds aux États-Unis sous la plume d'Arthur Conan Doyle. Déjà, il n'y a pas un seul plan qui puisse faire croire que Holmes et Watson sont réellement à New York, pas même un stock shot de la statue de la Liberté, rien, nada... Je veux bien croire que Boris Sagal n'ait pas disposé d'un budget illimité, mais quand même !

Ensuite, le docteur Watson, interprété par Patrick Macnee, est ici un parfait crétin, qui ne comprend rien à ce que son colocataire est en train de faire et se contente de relever les différences culturelles les plus évidentes entre son vieux Royaume-Uni et cette nouvelle Amérique. Ah, ce running gag sur le décalage horaire entre Londres et New York, Watson ayant oublié de mettre sa montre à l'heure en débarquant, que c'est lourd ! Un vrai empoté, donc, qui ne sert à rien dans l'histoire, et c'est là probablement le plus gros défaut du film.

De son côté John Huston, censé donner corps à un Napoléon du crime préparant le coup du siècle, fait davantage penser à un pensionnaire de maison de retraite en cavale. Seule Charlotte Rampling, beauté froide mais vraie beauté quand même, a le physique de l'emploi dans un rôle totalement dévoyé, celui d'une Irène Adler pas machiavélique pour un sou et totalement amoureuse de Sherlock Holmes, qu'elle n'a pas vu depuis dix ans - tiens, comme l'âge de son fils qu'elle élève seule... Bref, vous voyez le tableau ! Finalement c'est Roger Moore qui s'en sort le mieux en interprétant de façon relativement classique le plus célèbre personnage de fiction de la littérature anglaise.

streaming film complet