Download in HD

La bataille de l'acier

Documentaire 55 min 29 novembre 2018

La réalité dépasse parfois la fiction ! Ce documentaire sur la bataille de l'acier est bien meilleur que nombre de téléfilms neuneus auxquels nous contraint souvent la chaîne ! Mais pourquoi avoir passé ce document à 22h 45 ? La sidérurgie française continue sa longue et interminable descente aux enfers et vient ajouter l'usine d'Ascométal à la longue liste des entreprises frappées par une liquidation judiciaire ! Il y a bien longtemps, le bassin sidérurgique de la Sambre (agglomération de Valenciennes-Aulnoye-Maubeuge) avait été durement frappée par la fermeture d'Usinor, CIMT et autres... Pas seulement le Nord : Nicolas Sarkozy en 2008 avait promis aux 400 salariés d'Arcelor-Mittal à Gandrange qu'i pérenniserait l'activité de l'aciérie ! Un an après, elle mettra la clef sous la porte ! En 2012, c'est François Hollande qui se rend à Florange pour déclarer son intention de sauver la sidérurgie ! En 2013, les fourneaux sont éteints et une nouvelle friche industrielle défigure le paysage ! En 2018, c'est Macron qui reprenait le flambeau de "sauveur de l'acier" devant les employés d'Ascoval. C'est Chirac qui disait : "les promesses n'engagent que ceux qui les croient !" Particulièrement vivant, émouvant et réaliste, la réalisation d'Eric Guéret dans la longue agonie d'Ascométal dans le valenciennois montre aussi le fait qu'on a fait croire au père Noël à ces ouvriers ! En effet, il y avait deux propositions de reprise, et on invita un temps les gens d'Ascométal à sauver leur entreprise en faisant des impasses sur leurs acquis sociaux, et en mes mettant face à un challenge d'amélioration de la qualité ! Productrice d'aciers rares et de haute qualité comme les aciers au chrome, il y a paraît-il surproduction en l'espèce et ds coûts de fabrications trop élevés ! Voilà le maître-mot de l'abandon de la sidérurgie française : sa mondialisation et les faibles coûts de main d'oeuvre ailleurs ! Pourtant, les 300 métallos de Saint-Saulve vont améliorer leur production, mais le client principal et actionnaire, en l'occurrence Vallourec non loin de là et qui est aussi actionnaire d'Ascoval, ne veut garantir à aucun repreneur qu'il continuera à s"approvisionner auprès de cette aciérie ! Alors même que Vallourec a été aidé jadis par l'Etat et se tourne désormais vers une activité au Brésil ! Le document d'Eric Guéret qui a suivi la lente agonie d'Ascométal durant l'année de survie de l'entreprise ne tombe pas dans le pathos. La détermination des employés, leur marche vers l'espoir, leur déception sont vécus par la caméra sans artifices. Bruno Lemaire allait les sauver lui qui, voici peu, se serait bien vu Président des français ! Au terme du document, on a la sensation d'un énorme gâchis, d'une perte de savoir-faire et de descente aux enfers : la France ne sait-elle plus produire ? Un superbe et poignant témoignage. France 3 le 29.11.2018

streaming film complet