Download in HD

L'Aventure extraordinaire d'un papa peu ordinaire

Film de Philippe Clair Comédie 1 h 40 min 23 mai 1990

Vittorio est un acteur de seconde zone qui fait passer sa carrière avant sa vie de famille. Un jour, exaspérée d'être mise de côté, sa femme quitte le pays avec leur fils. Abandonnant sa première vraie opportunité de succès depuis des années, Vittorio part à leur recherche.

Quoi de mieux, pour une première critique, que de commencer par un de mes réalisateurs fétiches, j'ai nommé ce génie incompris qu'est Philippe Clair ? Pape, avec d'autres, de ce cinéma comique franchouillard des années 70-80. Cinéma qui nous a engendré quelques perles comme Tais-toi quand tu parles, Plus beau que moi tu meurs ou Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir.

L’Aventure extraordinaire d'un papa peu ordinaire est surtout connue, ou pas d'ailleurs, pour être le dernier film en date réalisé par Philippe Clair en 1989. Je dis "en date" mais on peut supposer qu'à plus de 80 ans, il est peu probable que "Philou" revienne à la réalisation encore que de récentes interviews laissent supposer qu'il pourrait tenter de refaire un film. Quoi qu'il en soit, en 1989, Philippe Clair n'est, hélas, plus grand-chose malgré toute la sympathie que je peux avoir pour lui.

En effet, ses derniers films (Si tu vas à Rio, tu meurs, Si t'as besoin de rien fais-moi signe et Par où t'es rentré ? On t'a pas vu sortir) sont des échecs. La comédie franchouillarde, dont il est l'un des fers de lance, ne fait plus recette, depuis le milieu des années 80, supplantée par le café-théâtre, Coluche et Le Splendid en tête. Il doit donc trouver une solution. Là où un Max Pécas s'arrêtera tout simplement de tourner, où Claude Zidi changera de genre (la comédie dramatique Deux avec Gérard Depardieu, le polar Profil Bas avec Patrick Bruel) Clair décidera de se tourner vers un cinéma plus subtil, plus sobre, que ses dernières pantalonnades avec Jerry Lewis ou Aldo Maccione. Mais ce cinéma-là n'est pas pour lui et cela donne un film ne ressemblant pas du tout à son auteur. Quelque part, c'est triste.

Après L'Aventure extraordinaire d'un papa peu ordinaire n'est pas raté, loin s'en faut. Je me demande même s'il ne s'agit pas du meilleur film de Philippe Clair. Aldo Maccione, qui s'appelle Vittorio pour une fois dans le film et non pas Aldo, est un acteur qui met du temps à percer. Jusqu'au jour où on lui propose de jouer Cyrano à Paris. En arrivant à Paris, il se rend compte que son appartement est vide et mis en vente et que sa femme est partie avec son fils en Amérique du Sud épouser un riche industriel du nom de Villaverde qui fomente un coup d'état. Une histoire qui rappelle la propre vie de Philippe Clair qui raconte une situation similaire dans son autobiographie "Quel métier étrange" parue en 2014.

Et voilà, notre ami Aldo embarqué, et le spectateur avec, dans une comédie d'aventures qui l'emmènera lutter contre les hommes de Villaverde, contre des rebelles et même contre des indiens, tout ça pour espérer sauver sa femme et son fils.

Là où j'ai été surpris, c'est, je l'ai dit, dans l'allure sobre du film. Maccione laisse tomber son personnage de Aldo la classe. De toute manière, vu son âge (55 ans au moment de la sortie du film) et la bedaine qu'il se trimballe, il n'était plus très crédible en tombeur italien. Non, le Aldo est sobre. Et même très émouvant dans certaines scènes où il se lamente d'être un acteur raté et d'avoir perdu sa famille. Venant de ce bulldozer qu'est Philippe Clair, c'est assez inattendu. Du coup, même si certains rebondissements paraissent téléphonés, à force de sympathie pour ce père qui fait neuf mille kilomètres pour rechercher son fils, le film emporte l'adhésion.

Seulement, bien sûr, le spectateur lambda verra sur l'affiche le duo Philippe Clair/Aldo Maccione et s'empressera de bouder le film en décrétant que c'est un navet, un de plus. Dommage. C'est ce qui a dû arriver au film et ce qui explique son échec. Dans une interview à Brazil datant de 2009, Clair dit qu'il aurait fait dans les 80 000 entrées seulement.

Dommage aussi que, dans la foulée, Philippe Clair ait arrêté net de faire des films. Ironie de l'histoire, dans le dossier de presse, il dit qu'il était partant pour faire une suite à L'Aventure extraordinaire..."si le film marche". Peut-être en avait-il marre d'enchaîner les échecs. Peut-être en avait-il marre de ne pas trouver le moyen de relancer la machine. Peut-être que tout simplement, il ne se sentait plus en phase avec le cinéma français. En attendant, sur ses seize films, dix sont des triomphes. Il y a pire comme palmarès.

Dans tous les cas, ça n'empêche pas L'Aventure extraordinaire d'un papa peu ordinaire d'être un excellent long-métrage, surtout quand on le compare à la bêtise de ses précédents films, et pour la seule et unique incursion de Philippe Clair dans le cinéma "traditionnel", il s'agit d'une franche réussite en plus d'être son film le plus sincère. Qu'on se le dise.

streaming film complet